PSG : Ce « petit con » a trop traîné dans les boites parisiennes

PSG : Ce « petit con » a trop traîné dans les boites parisiennes

Photo Icon Sport

Après avoir touché le fond au sein du Paris Saint-Germain, Layvin Kurzawa a su se relever pour retrouver la lumière.

Depuis quelques semaines, Layvin Kurzawa est redevenu un joueur qui compte dans le club de la capitale. Durant cette trêve internationale du mois de mars, le latéral gauche a même l'agréable surprise de retrouver un statut de titulaire en équipe de France, vu que Lucas Hernandez, Benjamin Mendy, Ferland Mendy et Lucas Digne sont actuellement blessés. Mais avant ce retour au top, le joueur de 26 ans en a bavé. Longtemps touché au dos à cause d'une hernie discale, Kurzawa avoue être passé par tous les états depuis son arrivée à Paris en 2015.

« Je me sens bien dans mon corps, ça faisait deux ans et demi que j'avais mal partout. La fin du haut niveau ? Oui, on me parlait d'une blessure de vieux, ça m'a fait peur. Et puis quand les Bleus ont gagné la Coupe du Monde, j'étais heureux, mais j'avais un côté : 'Punaise, j'aurai pu y être'. Mais je voulais qu'ils gagnent, ce sont mes frères. Je sais que j'ai été vu comme un petit con, mais je ne l'ai jamais été. J'ai fait des erreurs de jeunesse, que beaucoup de joueurs ont pu faire, sauf que je suis plus médiatisé que d'autres parce que j'ai joué à Monaco et au PSG, parce que je suis un joueur de qualité tout simplement. L'arrivée au PSG ? Je passe de Monaco, une petite ville près de mes parents, à Paris, la capitale, les boîtes de nuits, et tout ce qui est accroché à la capitale... J'étais perdu, oui. Je me disais : 'Je vais aller m'amuser, parce que demain on a entraînement l'après-midi'. J'étais pas aussi professionnel qu'un joueur devrait l'être. Je suis revanchard, je suis conscient de ce que je vaux », avoue, dans le Canal Football Club, le Parisien, qui estime que la naissance de sa fille en 2018 a quelque peu relancé une carrière au point mort, et qui est désormais repartie de plus belle.