Ne pas prendre les Féroé « à la légère »

Ne pas prendre les Féroé « à la légère »

Photo Icon Sport

Même si les Iles Féroé ne sont pas des adversaires du standing de la France, du côté des Bleus, la prudence s'impose.

L'époque où jouer les Féroé étaient une simple formalité semble désormais révolue. Non pas que les joueurs du Nord de l'Europe aient fait des progrés extraordinaires, mais les résultats sont là pour le démontrer. Que ce soit les Italiens, qui se sont arraché pour gagner 2-1 contre eux, ou plus récemment l'Autriche qui s'est contenté d'un nul, ils sont nombreux à savoir que ce genre de match facile sur le papier peut parfois ressemble à un piège. Ce que ne nie pas Raymond Domenech, le sélectionneur national. « Parler de traquenard, c'est un grand mot. C'est un match difficile, compliqué. Des équipes, contre nous, ont envie de faire un exploit, à nous de jouer (...) Je ne crois pas que les joueurs prennent ce match à la légère. En disant lundi que tout autre résultat qu'une victoire serait une catastrophe, je voulais leur rappeler ce qu'on attend d'eux à l'extérieur. Oui, on peut gagner, si on n'oublie pas de jouer, de faire quelque chose. Il faut essayer de gommer ou effacer les parasites entendus dans les médias qui disent que c'est facile contre les Féroé, qui n'ont jamais perdu par plus de deux buts d'écart dans ce groupe pour l’instant. De notre côté,  il faut gagner, c'est la base, après c'est du bonus », a expliqué le sélectionneur national.

 

Un avis partagé par William Gallas, qui sera mercredi le capitaine de l'équipe de France pour cette rencontre aux Iles Féroé. « C’est un match très important. C'est toujours difficile de venir jouer ici, vu l'état du terrain, le climat. On sait que cela ne va pas être facile mais c'est à nous de rendre le match facile. Il faut que l'on joue ensemble, que l'on prenne du plaisir. Ce match peut être un piège, mais le coach nous a préparés à cela. Il va falloir faire attention. On joue ce match sans se dire qu'il y a d'autres matches importants. Ce n'est jamais facile de venir gagner ici donc il faut être concentré sur ce match », a répété le joueur des Gunners. Le message semble clair, il faut désormais le mettre en pratique.