Nasri ? Ribéry ? « C’est moi qui décide » affirme Deschamps

Nasri ? Ribéry ? « C’est moi qui décide » affirme Deschamps

Photo Icon Sport

Près de cinq après le désastreux mondial en Afrique du Sud, la rédemption des Bleus auprès du grand public est indéniable, mais l’équilibre demeure fragile. Didier Deschamps parvient à éviter les polémiques malgré quelques situations peu évidentes à gérer, comme les annonces de retraite internationale signées Samir Nasri et Franck Ribéry cet été. Plusieurs fois interrogé à ce sujet, le sélectionneur national a tenu à clarifier sa position, expliquant qu’il était le seul juge pour savoir qui était convoqué ou non, mais qu’il n’allait tout de même pas appeler des joueurs qui ont répété plusieurs fois qu’ils ne voulaient pas venir. 

« Je n'ai pas de réaction à avoir par rapport à ce qu'il a dit. Je ne l'ai pas pris, il estime qu'il ne veut plus venir en équipe de France. Voilà. Dans l'absolu, comme pour les autres, c'est moi qui décide. Mais il n'a pas envie, je ne vais pas prendre quelqu'un qui n'a pas envie. Il y a le critère sportif et il y en a d'autres aussi, a-t-il ajouté. Passer 10 jours ensemble ou une semaine et passer plus de cinquante ce n'est pas pareil non plus. Une liste pour une compétition ce n'est pas pareil que pour deux matches. Ce qui s'est passé avant, bien évidemment compte, en bien en mal, après c'est à moi de trouver ce qui me semble la meilleure solution. Ribéry ? Il a pris une décision. Donc il n'y a pas de 'si'. Aujourd'hui, il n'est pas sélectionnable. Car c'est moi qui décide. Et je le répète je ne prends pas un joueur qui n'a pas envie de l'équipe de France. Déjà par respect pour tous ceux qui, plus que tout, ont envie de venir et que je ne prends pas », a rappelé, dans un entretien à l’AFP, un Didier Deschamps qui n’a pas l’intention de mettre de l’huile sur le feu, même s’il a toujours souhaité rappeler que ce ne sont pas les joueurs qui décident de mettre fin à leur carrière internationale.