Ménès et la « connerie » des sifflets contre Digne

Ménès et la « connerie » des sifflets contre Digne

Photo Icon Sport

Entré en fin de rencontre à la place de Layvin Kurzawa, blessé, Lucas Digne n’avait pas prévu de disputer un bout du match face à la Suède, ce mardi soir au Vélodrome. Le Parisien, qui n’a pas eu le temps de s’échauffer, n’a pas été très chaleureusement accueilli par le public provençal, qui l’a copieusement conspué à son entrée, et à chacune de ses touches de balle. Résultat, si l’ancien lillois a réalisé quelques centres intéressants de la gauche, il a aussi montré des signes de fébrilité. Une attitude pas vraiment glorieuse selon Pierre Ménès, qui pointe du doigt le public marseillais, pas vraiment derrière son équipe nationale sur ce coup.