Les notes de France-Suisse : Valbuena, Giroud, Benzema, quel trio !

Les notes de France-Suisse : Valbuena, Giroud, Benzema, quel trio !

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Solide au poste, il a sorti une belle parade du bout des gants en première période, avant de s’incliner de manière peu académique sur un but, finalement refusé pour hors-jeu. Pas vraiment fautif sur la fin de match, il souffre forcément d’avoir encaissé deux buts dans un match dominé par les Bleus
Debuchy 6 : Dynamique et appliqué, Debuchy a été vigilant défensivement tout en se projetant énormément devant, notamment en première période. Sa précision est à louer, mais il a néanmoins nettement fauté dans l’alignement sur le deuxième but suisse, où il est seul à couvrir. 
Varane 7 : Impassable en duel, propre dans ses relances, le Madrilène a fait son match, sans donner l’impression de forcer, et tout en restant très efficace dans la couverture. Sobriété et efficacité. 
Sakho 7,5 : Des deux défenseurs centraux, il est celui qui va au charbon, et en gagnant la quasi totalité des ballons. Impressionnant sur l’homme, il ne s’économise pas et lance même le pressing. Grosse prise de risques sur certaines interventions, mais sans faute pendant tout le match.  
Evra 6,5 : Point d’appui sécuritaire du couloir gauche, il a intercepté plusieurs ballons chauds pour relancer les Bleus dans leur période faste en première période. Un léger manque de précision parfois, mais une vigilance de tous les instants et de la disponibilité qui a permis aux siens d’écarter à volonté.
Matuidi 7,5 : Inépuisable, le Parisien a récupéré un nombre incalculable de ballons et a agressé le milieu de terrain suisse, l’une de leurs forces. Une fois encore, il s’est projeté vers l’avant pour marquer un but et être toujours à l’affût sur les occasions. 
Cabaye 7,5 : L’organisateur du jeu a parfaitement rempli sa mission, lançant chaque attaque avec une précision diabolique. Les changements de jeu, les lancements sur l’aile, c’est pour lui et les Bleus en ont profité avec largesse. Son ouverture pour Giroud sur le troisième but français est une offrande, et les attaquants peuvent lui dire merci. Sa reprise sur la barre après le pénalty de Benzema restera un mystère. 
Sissoko 7 : C’était le grand pari de Didier Deschamps et il a été payant. Un coffre physique hors-norme, une grosse vigilance sur le coté droit un peu déserté par Valbuena, et un but à la clé avec un tir précis, le match parfait au moment idéal. 
Valbuena 8 : Intenable contre le Honduras, Petit Vélo a remis ça avec un jeu tout en vivacité, en créativité et en efficacité. Une passe décisive, un but, le Marseillais est de tous les bons coups, et sa combativité est un exemple pour chacun de ses coéquipiers. 
Giroud 8 : Le but de la tête qui décoince le match, à l’anglaise, c’est déjà fort. Mais peser autant sur la défense adverse au point de la faire craquer complètement, c’est aussi important. Giroud a tout réussi, avec un jeu dos au but, des remises et des passes précises, comme son caviar pour Valbuena sur le troisième but. L’attaquant d’Arsenal avait faim de temps de jeu, et il avait bien raison.
Benzema 8,5 : Commençons par les choses qui fâchent, avec le pénalty plutôt mal tiré et repoussé par le gardien adverse. Quelques situations intéressantes également conclues par des tirs peu convaincants. Mais pour le reste, du jeu juste, un pressing et un replacement parfait pour un joueur légèrement décalé à gauche, et surtout, énormément de bons choix. Ses passes décisives pour Matuidi et Sissoko sont impeccables, et son but démontre sa confiance grandissante. Il s’est vu refuser sévèrement un doublé au moment du coup de sifflet final, mais il est celui par qui il faut passer pour la finitition chez les Bleus.