Les notes de France-Equateur : Digne et Griezmann perdent des points

Les notes de France-Equateur : Digne et Griezmann perdent des points

Photo Icon Sport

Lloris 6 : Peu sollicité une nouvelle fois, le gardien tricolore a néanmoins repoussé les deux tentatives dangereuses, à savoir une tête puis une frappe puissante sur lui, même si les ballons ont à chaque fois été relâchés devant lui. 
Sagna 6 : Une belle activité sur son couloir, avec des centres parfois inspirés, et peu de pertes de balle. Un repli défensif tardif, mais un match globalement bien géré et de la précision dans la circulation. 
Koscielny 6 : Quelques signes inquiétants au début, notamment dans son entente avec Sakho sur quelques ballons en profondeur, avant de passer en mode duel et de faire la différence. N’a pas hésité à assurer en dégageant les ballons chauds et à utiliser sa vitesse pour ne pas se laisser embarquer sur les contes équatoriens. 
Sakho 5 : Gros impact physique d’entrée de jeu. Quelques prises de risques mais souvent payantes dans la relance, il a ensuite baissé le pied, visiblement atteint de problèmes physiques. S’est fait dangereusement prendre de vitesse sur une balle en profondeur avant de céder sa place.
Digne 4,5 : Pour son premier match en Coupe du monde, Digne a dégusté. Maladroit au départ, il n’a jamais trouvé le bon dosage pour centrer, ne parvenant souvent pas à dépasser le premier rideau. Secoué par un violent tacle qui a provoqué le rouge de Valencia, il a ensuite pris l’eau sur son coté en fin de match et a hésité à retourner au combat. 
Schneiderlin 5 : Nerveux au départ, avec quelques contrôles approximatifs, il a ensuite parfaitement tenu son rôle. Aucun dépassement de fonction, mais un jeu au pied précis et un placement impeccable, ce qui est déjà bien pour une première. A plongé en fin de match, avec des transmissions ratés, et trop peu de prises de risque pour faire la différence.
Matuidi 5,5 : Rapidement porté vers l’avant, il a permis de mettre le feu à la défense équatorienne en première période, mais n’a pas été souvent accompagné. Beaucoup plus discret passé la demi-heure, il s’est ensuite contenté du minimum, probablement afin de s’économiser un peu
Pogba 5,5 : Même s’il joue parfois trop facile, il était l’un des rares à faire des différences sur ses prises de balle et ses enchainements. Un gros défaut dans la finition, mais il demeure un joueur capable de transformer un ballon anodin en occasion de but, et l’a montré à plusieurs reprises. Pour le reste, quelques mauvais choix qui font mal dans les 20 derniers mètres.
Sissoko 5 : En totale réussite contre la Suisse, le milieu droit a tenté à nouveau de faire parler sa puissance physique, sans la même efficacité. Quelques remises imprécises, même si le travail défensif est toujours bien fait de son côté. 
Griezmann 4,5 : L’ailier devait apporter sa petite touche de folie et de provocation, il n’en a rien été. Quelques bonnes combinaisons, mais peu d’implication dans les actions chaudes, et même un manque de précision dans les remises. Ce n’était pas le Griezmann en état de grâce de ces dernières semaines.  
Benzema 5,5 : Souvent seul au milieu de la défense, le Madrilène a beaucoup tenté, misant sur sa confiance engrangée pour finir par faire la différence. Cela n’a pas été le cas, même s’il a été le principal danger, qu’il a peu décroché et qu’il a tenté de combiner avec Giroud sur la fin. Une fâcheuse tendance à tirer sur le gardien, à rectifier dans les matchs couperets.