La France « ne va pas se la raconter » rappelle Deschamps

La France « ne va pas se la raconter » rappelle Deschamps

Photo Icon Sport

Didier Deschamps le sait, il peut passer pour un génie du coaching un jour, et se faire reprendre de volée le lendemain si jamais son équipe perd. Mais pour le moment, tout sourit au champion du monde 1998, qui a fait le bon choix en titularisation un Paul Pogba étincelant, et a ensuite permis à Antoine Griezmann de donner un second souffle à l’attaque tricolore en le faisant entrer à la place de Giroud. Deux paris payants, une place en quart de finale, une réussite totale qui ne fait toutefois pas perdre la tête au coach des Tricolores, conscient que tout n’avait pas été parfait. 

« On a eu énormément d'occasions mais on a eu la maîtrise qu’à la 60e minute. La délivrance est venue tardivement. Il y avait de la tension, car on avait en face de nous une équipe très athlétique. Il y a eu beaucoup de duels. Dans ce Mondial, tous les matches sont difficiles. On ne va pas se la raconter, c’est très bien. C'est que du bonheur. Je suis très fier de ce qu’on fait depuis le départ. Il faut qu'on savoure, dans quatre jours on va remettre ça. On est en quarts, on va faire en sorte d'avoir une étape en plus », a expliqué au micro de TF1 le sélectionneur national, qui aura forcément un œil sur le match entre l’Algérie et l’Allemagne pour observer son futur adversaire.