France-Serbie, les notes : Matuidi, c’est oui !

France-Serbie, les notes : Matuidi, c’est oui !

Photo Icon Sport

Lloris 7 : Une énorme parade en première période sur un tir à bout portant, des relances au pied plus convaincantes, une sortie fougueuse en fin de match, le gardien français a rempli son rôle, et ne pouvait rien sur le but serbe, un tir dévié de près. 
Sagna 5,5 : Confirme son bon match offensif au Portugal, avec un centre parfait sur l’ouverture du score, une belle présence et un jeu précis. En retard dans son replacement sur le but serbe, et même sur la première grosse occasion adverse. 
Varane 5,5 : Bon dans ses interventions, le Madrilène a toutefois balbutié dans ses relances, avec des passes souvent pas assez appuyées. A souffert dans le duel avec Mitrovic, même s’il reste le patron de la défense. 
Mangala 5 : Grosse présence physique, même si son style peu académique ne rassure pas toujours, notamment dans des tentatives d’interceptions assez osées parfois. Entente correcte avec Varane dans le placement. 
Trémoulinas 6,5 : Du punch dans ses montées, et de la précision dans ses transmissions, le Sévillan a été à son niveau. Un peu léger dans les duels, mais une disponibilité incessante pour écarter le jeu. 
Schneiderlin 6 : Le joueur de MU est en train de gagner sa place devant la défense, où il se régale. Duels, relances, organisation du jeu et placement pour couper les passes, il est partout sans en faire de trop même s’il n’est clairement pas un homme des 30 derniers mètres.
Pogba 5,5 : Du mieux au début avec un placement face au jeu, mais ensuite, un jeu un peu trop alambiqué, et des choix d’orientation pas toujours opportuns. Quelques exploits pour la galerie, mais souvent loin du but. 
Matuidi 8 : En seulement une mi-temps, le Parisien a tout fait, sur la lancée de son début de saison. Un but de la tête, une reprise sous la barre et une omniprésence dans le harcèlement de la défense serbe. Belle entente avec Trémoulinas. Sa sortie à la pause a changé beaucoup de choses. 
Valbuena 6 : Au four et au moulin dans le bon début de match des Bleus, il a fait vivre le ballon et l’a porté vers l’avant, énervant clairement les Serbes. Comme beaucoup après la pause, il a ensuite un peu disparu, même s’il a tenté sa chance à plusieurs reprises, sans réussite. 
Griezmann 6,5 : Sur la lancée de son match contre le Portugal, il a allié vitesse et précision. Aurait mérité mieux sans l’oubli de Giroud ou son tir sur le poteau. Sa capacité à déstabiliser une défense par son placement libre et son touché de balle sont deux sacrés atouts. 
Giroud 3 : L’avant-centre des Bleus a eu clairement sa chance, avec de nombreux ballons à négocier. Malheureusement, ils ont tous été mal utilisés, en dehors de quelques remises dos au but. Dans l’efficacité, malgré des occasions nettes, tout a été hors cadre.