France : Benzema « est un patriote fiscal », Djellit tape dur

France : Benzema « est un patriote fiscal », Djellit tape dur

Photo Icon Sport

Les propos de Karim Benzema sur son refus de chanter la Marseillaise lorsqu'il était en équipe de France car il considérait qu'il s'agissait d'un chant appelant à la guerre font évidemment le buzz. Alors que certains estiment que l'attaquant français du Real Madrid se cache derrière cela pour masquer ses sentiments à l'égard de son pays, Nabil Djellit a fait remarquer sur la chaîne L'Equipe que Karim Benzema, contrairement à d'autres sportifs à l'image intacte, payait ses impôts sur le droit à l'image en France, où est domiciliée sa société.

« Ce sujet est évidemment une question sensible. Et selon le « client » il peut y avoir une hystérisation compte tenu de l’aspect sociétal bien plus que sportif. Que Karim Benzema chante ou pas la Marseillaise, c’est son problème, c’est une affaire personnelle et il en fait ce qu’il veut tant qu’il mouille le maillot et qu’il se sent Français comme il l’a déjà dit plusieurs fois. Mais je rappelle quand même, et c’est ce qui me dérange, ce n’est pas ceux qui chantent ou pas l’hymne, mais ce sont les athlètes français qui préfèrent payer leurs impôts à l’étranger. Ce n’est pas le cas de Karim Benzema qui est lui un patriote fiscal et je préfère retenir cela... », a fait remarquer le journaliste de L'Equipe. Difficile de lui donner tort sur ce point.