Escalettes : « Comme s’ils avaient fait un serment sur la Bible ou le Coran...»

Escalettes : « Comme s’ils avaient fait un serment sur la Bible ou le Coran...»

Photo Icon Sport

Après plusieurs mois de mutisme, Jean-Pierre Escalettes a décidé d’évoquer dans France-Football le fameux épisode du bus de la honte en Afrique du Sud. Pour l’ancien président de la Fédération Française de Football, ce jour-là, le dialogue était totalement impossible avec les internationaux lancés dans leur mouvement de grève.

« Aucun joueur que j'avais face à moi n'a manifesté quelque chose. Il n'y avait pas d'agressivité, mais pas de discussion possible. Ils me regardaient sans moufter, sans baisser les yeux non plus, comme s'ils avaient fait un serment sur la Bible ou le Coran. Jérémy Toulalan m'a simplement dit : "Vous ne nous avez pas soutenus, vous deviez porter plainte contre L'Equipe !". J'ai évoqué la liberté de la presse, mais je crois qu'ils étaient ailleurs », précise Jean-Pierre Escalettes, qui avoue avoir été tenté de prendre à partie Thierry Henry afin que ce dernier ramène tout le monde à la raison.

« J’ai eu envie de m'adresser directement à Thierry Henry, qui ne disait rien, assis au fond du bus. Mais je ne l'ai pas fait. Un capitaine avait été choisi, Patrice Evra. Il avait été de toutes les discussions et décisions précédentes, je m'appuyais sur lui. En m'adressant à Thierry, je l'aurais fait passer pour un con. Je n'ai pas été bon », reconnaît l’ancien président de la FFF.