EdF : La polémique Alexandre Benalla ? Le Graët glisse une vanne

EdF : La polémique Alexandre Benalla ? Le Graët glisse une vanne

Photo Icon Sport

Le retour de l’équipe de France à Paris ce lundi n’a pas été sans créer quelques polémiques.

La rapidité avec laquelle le bus des Bleus a descendu les Champs-Elysées a marqué les esprits, certaines personnes attendant ce passage pendant des heures, pour un rapide coucou de 15 minutes. Mais ces dernières heures, c’est la présence d’un homme à bord de ce bus, ou du moins lors du changement de bus, qui provoque une vive polémique, et même la réaction de l’Elysée. En effet, Alexandre Benalla, collaborateur d’Emmanuel Macron sanctionné après des violences commises sur des étudiants pendant la manifestation du 1er mai dernier, n’aurait pas du être présent sur les Champs, puisqu’il avait été rétrogradé à la sécurisation des évènements internes à l’Elysée au printemps.

Le porte-parole du Président de la République a même pris pour la première fois la parole en public ce jeudi matin pour tenter de se dépêtrer de cette affaire, qui a même rejailli sur Noël Le Graët. Pas forcément au courant de tout dans l’ensemble du protocole, le président de la FFF a été interrogé par BFM sur cette présence pas vraiment bienvenue. Et le dirigeant français de s’en tirer par une jolie pirouette.

« Je n’étais pas au courant de cette histoire jusqu’à ce matin. Je ne l'ai pas vu, mais s'il était bien là, il n'a frappé personne ! », a glissé Noël Le Graët, histoire de rappeler que la FFF et l’ensemble du groupe France n’avaient pas grand chose à dire ou à redire sur les procédures sécuritaires mises en place par l’état.