EdF : Deschamps répond franchement aux critiques de Koscielny

EdF : Deschamps répond franchement aux critiques de Koscielny

Photo Icon Sport

Présent ce lundi après-midi en conférence de presse, à la veille de France-Allemagne, Didier Deschamps a répondu à une question sur les propos tenus dimanche sur Canal+ par Laurent Koscielny. Ce dernier avait notamment regretté que le sélectionneur national l'ait un peu laissé tomber. S'il peut comprendre l'amertume du joueur, Didier Deschamps s'explique mal les reproches de ce dernier concernant la relation entretenue avec lui depuis sa grave blessure.

« Je me suis renseigné sur ce que Laurent Koscielny avait dit. Evidemment, on parle d’un joueur qui a souffert à la fois par sa blessure, et sur le fait qu’il n’a pas participé à la Coupe du Monde. Je comprends cette immense déception que personne ne pourra lui enlever. Après, quand il parle des relations, oui j’ai été surpris, comme l’ensemble de mon staff d’ailleurs, car ils ont tous à un moment envoyé des messages et des témoignages de soutien. Pour ma part, j’ai discuté avec lui après sa blessure, et même du choix à faire pour son chirurgien. Je l'ai invité, s'il le souhaitait, venir pour passer du temps avec nous lors de la préparation. La lettre qu'il a écrite a été un moment très important et très fort durant la préparation. J’ai fais en sorte qu'il vienne à la finale dans l'avion présidentiel parce que je trouvais très important qu'il soit là même si je sais que c'était difficile et qu’il viendrait peut-être à contre-coeur. Il y a eu ce titre mondial et j'ai repris de ses nouvelles en septembre puisque c'était son anniversaire et pour savoir où il en était sur le plan de la rééducation. Ça au moins je l'ai fait, j'aurais pu faire plus. Ça fait un petit mois qu'il n'a pas de mes nouvelles (...) Après je fais la part des choses aussi. C’est quelqu’un qui a été blessé et qui est marqué à vie. Ça ne changera pas ce que je pense de Lolo comme joueur et comme homme. Il a de belles valeurs. Quand l’émotion est aussi grande et profonde, c’est difficile de faire part des choses. C’est quelqu’un que j’estime beaucoup. Il a son ressenti. Certains diront bravo, d’autres diront que ce n’est pas bien. Je ne suis pas là pour le juger, bien au contraire. Je le répète, on parle d’un joueur meurtri par sa vie professionnelle. C’était un objectif de fin de carrière pour lui. La déception est très lourde, ça laisse pas mal de circonstances atténuantes. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup et qui a été important pour l’équipe de France dans la période qui a précédé la coupe du monde », a confié un Didier Deschamps, très calme malgré ces reproches de Laurent Koscielny.