EdF : Deschamps refuse de tirer sur l'ambulance française

EdF : Deschamps refuse de tirer sur l'ambulance française

Photo Icon Sport

Touché mais pas coulé. Au lendemain du naufrage français en Turquie, Didier Deschamps était l'invité de TF1, l'occasion pour le sélectionneur national d'évoquer une rencontre qui est probablement l'une des plus mauvaises depuis qu'il a pris les commandes des Tricolores. Plutôt que de flinguer à tout va, Didier Deschamps a préféré se projeter sur le prochain match, mardi contre Andorre, histoire de ne pas avoir à dire des choses désagréables, même si lui aussi a été consterné par ce qu'il a vu samedi soir.

Pour DD, les Bleus ont eu tout faux. « La nuit de sommeil a été courte. C'est toujours difficile d'expliquer les raisons qui nous ont amené à faire ce non match. Car c'est un non match, une gifle. Parce que l'adversaire ne nous a pas laissé l'opportunité de nous exprimer, on a été laborieux défensivement et peu créatif et incisif offensivement. Donc c'est un non match de notre part. Je n'enlève pas la qualité de l'adversaire mais il y a tellement de domaines dans lesquels on a été insuffisants que je ne veux pas tirer de conclusions, si ce n'est faire le constat. On ne va pas s'attarder là-dessus car on a un match mardi à Andorre et il faudrait faire en sorte que ça se passe mieux pour terminer cette saison par une victoire », a prévenu le sélectionneur national qui sait bien que face à une formation guère reluisante comme Andorre rien ne sera pardonné en cas de nouvelle contre-performance.