EdF : Deschamps dévoile les secrets de sa liste pour le Mondial 2018

EdF : Deschamps dévoile les secrets de sa liste pour le Mondial 2018

Photo Icon Sport

A chaque liste dévoilée, les décisions de Didier Deschamps sont systématiquement critiquées. Mais comment le sélectionneur de l’équipe de France fait-il ses choix ?

Un mois avant l’annonce des 23 joueurs qui disputeront le Mondial 2018, le technicien a donné son mode d’emploi qui commence évidemment par de l’observation. « J'écris beaucoup. A l'heure des choix, je m'appuie sur mes notes et les nombreux rapports produits par le staff technique avec qui je multiplie les échanges oraux, bien sûr. Evidemment, les choix s'opèrent dans un cadre sportif. L'idéal est de doubler tous les postes sans forcément s'en tenir aux mêmes critères pour les deux joueurs retenus », a expliqué le patron des Bleus sur le site de la FFF.

Les différentes étapes

Ensuite, un processus de sélection est lancé. « J'ai donc des cases à remplir à chaque poste. Au départ j'inscris quatre ou cinq noms dans chacune d'elles. À la fin de ma réflexion, chaque case est censée ne plus contenir que deux noms », a confié Deschamps, qui s’appuie sur « une analyse globale des événements », c’est-à-dire en tenant compte du contexte des matchs disputés.

« Il est primordial de replacer la performance individuelle d'un joueur dans un cadre. Il faut tenir compte de l'adversaire, du type de match et de la mise en place tactique, a énuméré l’ancien coach de la Juventus Turin. La constante, c'est que les joueurs ont forcément intérêt à être très bons à chaque fois. » Mais une bonne performance ne garantie pas forcément une place dans la liste. En effet, Deschamps possède d’autres critères comme la vie du groupe.

DD ne veut pas les 23 meilleurs

L’objectif n’est donc « pas forcément de réunir les 23 meilleurs mais de former le groupe qui semble le plus apte à aller le plus loin dans la compétition. Avoir un équilibre de groupe, sentir un état d'esprit collectif, c'est capital, a-t-il insisté. Je sais très bien que certains joueurs qui mériteraient d'aller à la Coupe du Monde, ne figureront pas dans ma liste. En Russie, certains ne joueront pas ou peu. Je ne sais pas encore lesquels mais ce sera le cas. Les qualités footballistiques sont essentielles, mais l'aspect social et l'état d'esprit sont aussi très importants. » Si Karim Benzema avait besoin d’une explication...