EdF : C’est définitif, Deschamps peut oublier les frères Hernandez

EdF : C’est définitif, Deschamps peut oublier les frères Hernandez

Photo Icon Sport

Après plusieurs appels du pied à Didier Deschamps, Lucas Hernandez a compris qu’il n’entrait pas dans les plans du sélectionneur de l’équipe de France.

Même s’il rêvait de porter le maillot bleu, le défenseur central de l’Atlético Madrid a donc décidé de représenter l’Espagne puisqu'il remplit les critères. Reste à savoir si le patron de la Roja Julen Lopetegui fera appel à lui. Dans un entretien accordé au quotidien As fin décembre, l’ancien entraîneur du FC Porto avait annoncé que le Français n’était pas sélectionnable.

« Avec les pays sud-américains, il y a une double nationalité. Concernant les autres joueurs, comme celui qui est cité (Lucas Hernandez, ndlr), les gens ne savent pas qu’ils ne sont pas sélectionnables. On ne peut pas être français et espagnol, ou italien et espagnol. Vous devez être l’un ou l’autre parce que c’est ce que dit la Communauté économique européenne », a récemment expliqué le technicien, dont le message a été reçu cinq sur cinq. En effet, Lucas Hernandez vient d’accélérer les démarches pour obtenir la nationalité espagnole, annonce Marca.

Theo veut aussi jouer pour l’Espagne

Le défenseur de 21 ans a envoyé tous les documents demandés et attend simplement la réponse des autorités. Si l’Espagne lui accorde ce passeport, la loi locale stipule que le Madrilène ne pourra pas posséder la double nationalité : le natif de Marseille serait donc uniquement Espagnol et devrait donc renoncer définitivement aux Bleus. Une décision approuvée par son frère Theo Hernandez (20 ans), le latéral gauche du Real Madrid ayant décidé de lancer les mêmes démarches.