EdF : Benzema victime du racisme ? Deschamps n'en peut plus

EdF : Benzema victime du racisme ? Deschamps n'en peut plus

Photo Icon Sport

Diffusé après la victoire de l’équipe de France en Islande (0-1) vendredi, le documentaire de TF1 a permis à Didier Deschamps de faire une nouvelle mise au point sur Karim Benzema.

Pour rappel, l’attaquant du Real Madrid, qui compte 81 sélections et 27 buts avec les Bleus, n’a plus été convoqué depuis octobre 2015, soit depuis quatre ans. Difficile de ne pas associer cette mise à l’écart avec son implication dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. En marge de cet épisode, le Merengue avait accusé le sélectionneur tricolore d’avoir cédé sous la pression d’une partie raciste de la France. Forcément, Deschamps n’avait pas apprécié les conséquences sur sa vie privée.

Deschamps conserve sa version

Pourtant, le technicien assure que l’absence de Benzema dans ses listes est uniquement basée sur ses performances. « C’est un choix sportif, point barre ! Je pense que ce n’est pas un bien pour l’équipe de France. Je n’ai pas dit que c’était un mal, a expliqué le patron des Bleus. Ce n’est pas non plus pour mon plaisir ou à l’encontre de… Mais c’est parce que je considère les choses par rapport à l’équipe de France et ce que représente ce maillot. C’est tout. »

C’était aussi l’occasion pour Deschamps de répondre à ceux qui l’accusent de racisme envers Benzema. « Il n’y a qu’une vérité dans la vie. Il peut y avoir plusieurs versions mais une seule vérité. J’ai beaucoup de mal avec ceux qui veulent faire croire que c’est la vérité, a-t-il réagi. Cela dépasse tout entendement, je ne suis pas dans le football pour ça. » Bien sûr, le divorce entre les deux hommes n’est pas lié aux origines du joueur. Pas plus qu’à ses prestations avec le Real…