EdF : Antoine Griezmann tue les critiques en 90 minutes

EdF : Antoine Griezmann tue les critiques en 90 minutes

Photo Icon Sport

Ce dimanche soir, l’équipe de France a bouclé sa période de qualifications pour l’Euro 2020 de la meilleure des manières face à l’Albanie (2-0).

Avec ce succès, le septième en dix journées, et malgré les deux couacs contre la Turquie (0-2, 1-1), la formation de Didier Deschamps termine première de son groupe et se donne donc la chance d’avoir un tirage au sort plus favorable en vue du prochain championnat d’Europe. Autant dire que le sélectionneur a parfaitement réussi sa 100e sur le banc de touche des Bleus. Tout cela grâce notamment à un Antoine Griezmann des grands soirs. En difficulté dans son nouveau club au Barça, le joueur de 28 ans n’avait été que l’ombre de lui-même contre la Moldavie jeudi (2-1). Mais trois jours plus tard, il a montré que sa classe internationale n’avait pas disparu.

Placé dans un rôle de meneur de jeu au sein d’un inédit 3-4-1-2, Grizi a effectivement été au four et au moulin. D’abord auteur d’une passe décisive sur l’ouverture du score de Tolisso (9e), l’ancien de l’Atletico a ensuite marqué son 30e but avec la France (31e). En revenant à la hauteur de Just Fontaine et de Jean-Pierre Papin à la sixième place du classement des meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France, Grizi a mis fin à 708 minutes de disette avec son pays, sachant qu’il n'avait plus marqué depuis le mois de juin dernier. De bon augure pour 2020 ? En tout cas, Griezmann a rassuré tous les suiveurs du football français.