Domenech : « Je sens un peu d’excitation et même d’énervement »

A deux jours du match contre le Mexique, Raymond Domenech a reconnu que la pression commençait à monter au sein de l’équipe de France avant une rencontre probablement décisive. Mais le sélectionneur national ne cache pas qu’il redoute la formation mexicaine.

« Les joueurs n’ont qu’une envie, c’est que le match arrive. Je sens toujours un peu d’excitation et même d’énervement, on se dit: c’est quand ? C’est quand ce match ? C’est jeudi, c’est que jeudi (...) Le Mexique, c'est une très, très bonne équipe, quand elle maîtrise le jeu, elle joue, qu'elle accélère, qu'elle a le monopole du ballon, elle peut déstabiliser n'importe quelle équipe. Dans les matches amicaux, ils ont battu l’Italie, ils ont étouffé le Chili. Contre l’Afrique du Sud, lors des 20 premières minutes, ils pouvaient tuer le match. Il faut leur enlever le monopole du ballon pour avoir une chance de ne pas subir le jeu », prévient Raymond Domenech sur le site officiel de la Fédération Française de Football.