BRP demande à ce que Benzema soit viré en beauté des Bleus !

BRP demande à ce que Benzema soit viré en beauté des Bleus !

Photo Icon Sport

Actuellement sous contrôle judiciaire, Karim Benzema est désormais bien mouillé dans l’affaire de la sextape de Valbuena. La justice dira si l’attaquant de l’équipe de France est innocent ou non des charges de complicité d’extorsion de fonds, mais son implication, depuis la divulgation des écoutes de conversation avec l’un de ses amis proche des malfaiteurs, ne fait plus guère de doute. Pour Bruno Roger-Petit, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et le Madrilène doit d’ores et déjà payer l’addition en ce qui concerne son avenir en équipe de France. Pour le journaliste, il est temps que Didier Deschamps et Noël Le Graët affichent clairement leur solidarité avec Valbuena et dénoncent le comportement de Karim Benzema. Et l’exclusion qui en découle devra faire l’unanimité chez les Bleus prévient le chroniqueur de D8 sur son blog. 

« Disons-le tout net : il faut distinguer ici entre le pénal et le moral. Le temps du pénal est engagé, qui dira si Benzema est coupable au regard des lois de la République et mérite une sanction pénale. Ce temps appartient à la justice (…). 
Répétons-le : avant d'être pénale, la faute de Benzema est d'abord morale. Et cette faute peut déjà être jugée. En s'en prenant à un joueur de l'équipe de France, le madrilène a bafoué toutes les valeurs attachées au football. Solidarité et fraternité en équipe. Ne serait-ce que pour cette seule raison, sans attendre, Didier Deschamps doit annoncer qu'il ne jouera plus jamais en équipe de France (…)
Au cas où Benzema serait exclu de l'équipe de France, ce qui parait aujourd'hui inévitable et vital, il serait utile pour la FFF de faire savoir que les Bleus sont solidaires de la décision. La bonne idée serait de faire signer à tous les joueurs appelés à jouer l'Euro une déclaration solennelle, condamnant sans aucune réserve le comportement de Benzema mais aussi de Nasri (au nom de son passé en équipe de France puisqu'il fut international et que cela l'engage) rappelant les valeurs du sport et du football, ontologiquement attachées au maillot bleu frappé du coq tricolore. Et malheur à celui, quel qu'il soit, qui refusera de signer ce texte. Que celui-là disparaisse de l'Euro ! 
Qu'au moins les Français qui encourageront les Bleus à l'Europe puissent le faire, le drapeau tricolore à la main, en sachant que ceux qu'ils applaudiront soient dignes du maillot qu'ils portent. La FFF, Noël Le Graët et Didier Deschamps doivent bien cela à la France qui aime le football et les Bleus. Est-ce trop demander ? », interroge Bruno Roger-Petit, qui rappelle que Didier Deschamps, à son arrivée, avait demandé un comportement extra-sportif irréprochable à ses joueurs.