Benzema à l’Euro ? Ménès souhaite bon courage à Deschamps

Benzema à l’Euro ? Ménès souhaite bon courage à Deschamps

Photo Icon Sport

Mis en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema pourrait voir l’Euro 2016 lui passer sous le nez. A moins que Didier Deschamps ne parvienne à trouver la solution.

Les derniers éléments sont accablants contre Karim Benzema, accusé de tentative de chantage dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena. Du coup, on voit mal comment l’attaquant du Real Madrid pourrait se défaire de son interdiction d’approcher le milieu de Lyon, ce qui va forcément poser problème à Didier Deschamps. Un sacré casse-tête qui amuserait presque Pierre Ménès.

« Le sélectionneur des Bleus a habilement pu botter en touche avec la blessure musculaire de Karim Benzema et en expédiant Mathieu Valbuena au repos (sa prestation contre Saint-Etienne a clairement prouvé qu’il n’avait l’air ni fatigué ni sous pression) pour justifier leur absence dans le groupe qui va affronter l’Allemagne et l’Angleterre. Mais à la vitesse de la justice française, il faudrait que les charges s’évaporent à toute allure ou que des pressions soient exercées pour que tout soit réglé avant l’Euro 2016 en juin prochain. A l’heure actuelle, ça paraît hautement improbable », a prévenu le consultant dans sa chronique pour Direct Matin, avant d’évoquer la gestion du sélectionneur français.

Deschamps toujours aussi intransigeant ?

« Depuis son arrivée à la tête des Bleus en juillet 2012, Deschamps se veut intransigeant avec le comportement, l’état d’esprit, l’image donnée par les Bleus vers l’extérieur. On l’a déjà connu intransigeant avec d’autres joueurs. Quelle sera son attitude s’il peut rappeler Benzema au tout dernier moment ? Où sera l’équité ? Comment le groupe, qui fait, bien obligé, genre d’être solidaire, réagira-t-il ? Beaucoup de questions et encore des soucis avec les blessures de Nabil Fekir ou récemment de Dimitri Payet, même si le milieu offensif de West Ham était régulièrement écarté des dernières sélections pour des problèmes de comportement qui font un peu pouffer de rire aujourd’hui », a-t-il commenté, impatient de voir comment Deschamps va gérer cette situation.