Ben Arfa : «Je ne leur en veux pas»

Cible des supporteurs tunisiens, qui lui reprochent de ne pas avoir choisi les Aigles de Carthage, Hatem Ben Arfa n’était pas surpris par les sifflets à son endroit et pendant la Marseillaise lors de la victoire des Bleus (3-1) mardi soir au Stade de France. Le joueur de l’Olympique de Marseille se voulait philosophe. « On s'attendait tous à ça, on l'avait vu contre le Maroc et l'Algérie. On va dire que c'est devenu une habitude même si je ne sais pas s'ils le pensent vraiment. Mais je ne leur en veux pas. C'est un peu dommage mais ce n'est pas grave. Je connais l'être humain, il fait parfois des erreurs. Ils ont besoin d'exister, il y avait plus de Tunisiens que de Français, il faut les comprendre. Le plus important, c’est qu'il y avait du spectacle et que tout le monde s'est fait plaisir. Pour moi, c'était une fierté de disputer cette rencontre », a déclaré Hatem Ben Arfa.