PSG : Di Meco demande à Cavani d'aller choper Thiago Silva

PSG : Di Meco demande à Cavani d'aller choper Thiago Silva

Photo Icon Sport

Après avoir critiqué publiquement Edinson Cavani et Javier Pastore au Paris Saint-Germain, Thiago Silva s'est fait démonter en mille morceaux par Éric Di Meco.

« Cavani et Pastore ont fait un geste qui n’est pas bon pour le groupe, c’est pas bon pour tout le monde ». En lançant cette déclaration, à l'issue de la qualification du PSG en demi-finale de la Coupe de la Ligue à Amiens mercredi (2-0), Thiago Silva a mis le feu aux poudres au sein du club de la capitale. Si le comportement de Cavani et de Pastore, arrivés tous les deux avec plusieurs jours de retard à la reprise de l’entraînement, agace une partie du vestiaire francilien, et notamment les Sud-Américains, qui ont réclamé un jour en plus de vacances début janvier, la violente sortie médiatique de Thiago Silva pourrait faire des ravages à Paris. Ce qui fait donc dire à Eric Di Meco que le capitaine du PSG a fait une grossière erreur...

« Je pensais que les joueurs ne diraient rien, j'avais même dit que celui qui en parlerait serait un gros con et c'est tombé sur Thiago Silva malheureusement. Il est capitaine, c'est peut-être normal que ce soit lui qui parle. Mais, Thiago Silva, quand même, si je me souviens bien, au Camp Nou, l'an dernier, contre le Barça, le seul qui a été au niveau ce soir-là, c'est Cavani, qui a tiré vers le haut toute son équipe. Tous les autres se sont chiés dans le pantalon et en premier lieu le capitaine, qui donne des leçons à Cavani. Il est peut-être dans son rôle, mais si tu voulais mettre le bordel dans ton équipe, tu t'y prendrais pas autrement. Cavani, tous les matins, il en mange deux des Thiago Silva au petit-déjeuner. Jamais il ne se dégonfle Cavani ! Au niveau du mental, s'il y en a un qui est monstrueux dans cette équipe, c'est Cavani. S'il y en a un qui devrait faire profil bas, c'est quand même Thiago Silva. Moi, je suis Cavani, j'entends ça, je l'attrape et je lui dis : 'Dis-moi toi, tu as une grosse bouche, mais je t'ai pas entendu contre le Barça sur le terrain, tu avais une toute petite bouche ce soir-là sur le terrain' », a lancé, sur RMC, un Di Meco bouillant, qui estime donc que Thiago Silva aurait mieux fait de laver son linge sale en famille plutôt que de l'étendre dans la presse, alors qu'il n'est pas exempt de tout reproche au sein du vestiaire du PSG...