Pas de blague l’ OM !

Pas de blague l’ OM !
En déplacement en Norvège, Marseille peut faire un grand pas vers la Ligue des Champions. Attention à ne pas se rater.

Le doux parfum européen

L’Olympique de Marseille jouera mercredi soir une partie de son avenir européen en Norvège. Pour ce match aller de l'ultime tour préliminaire de la Ligue des champions, dernière étape avant la prestigieuse, et rentable, phase de poule, le club phocéen jouera contre la modeste équipe norvégienne de Brann Bergen, actuellement huitième du championnat. « C’est un club sérieux, certes ce n’est pas une terreur européenne, mais il faudra prendre ces matches avec application, volonté et sans faiblir. Et on devrait logiquement pouvoir s’en sortir », reconnaît d’ailleurs Pape Diouf.
Si l’équipe de Marseille apparaît déjà capable de dynamiter n’importe quelle défense, elle n’est pas à la merci de prendre également quelques contres bien sentis, comme les Rennais l’ont démontré samedi.

Prudent mais pas trop

Mais les Phocéens ne devront pas croire que les Norvégiens feront profil bas, d'autant plus que leur stade de 17.000 places sera plein comme un œuf pour cette occasion. Le genre d’endroit qui sent bon le traquenard pour peu que les joueurs de Gerets ne trouvent pas la faille. " Il nous faudra hausser notre niveau contre Marseille mais nous avons la chance d'être l'outsider ", reconnaît tout de même le milieu de terrain Eirik Bakke, tandis que Thorstein Helstad, qui évolue au Mans après avoir fait le bonheur de Brann Bergen, n’en pense pas moins : " L’OM est une bonne équipe et ce ne sera pas facile pour Brann mais je pense qu’ils ont leur chance. "
Une chance qu’il ne faudra pas rater car le match retour dans deux semaines dans un Vélodrome bouillant risque d’être encore plus délicat pour les Norvégiens. En tout cas, Marseille n’a pas oublié quelques désillusions récentes en Coupe d’Europe, et notamment la défaite en UEFA contre la modeste équipe tchèque du Mlada Boleslav il y a deux ans (4-2). La leçon a-t-elle été retenue ? Réponse mercredi soir.

Claude Dautel ( Photo Larckange)