Mourinho : « Chelsea n’aurait pas du me virer »

Et c’est parti. A une semaine du match aller entre l’Inter Milan et Chelsea, José Mourinho a allumé la première véritable banderille, rappelant que le club londonien n’avait jamais été aussi fort que lorsqu’il en était l’entraineur.


« Ces deux dernières années, Chelsea n’a pas gagné de trophée majeur, et ce n’est pas une coïncidence si cela correspond au moment où j’ai quitté le club. Il n'aurait pas du me licencier. Il y avait une relation unique entre les joueurs, le staff technique, et les supporters. Quand vous cassez cela, c’est presque impossible à réparer ensuite », a livré José Mourinho, qui tient toujours lui-même en haute estime visiblement.