Bordeaux avait l’Olympiakos « dans un coin de la tête »

L’entraineur bordelais a reconnu qu’il n’était pas fâché d’aborder enfin ce 1/8e de finale de la Ligue des Champions face à l’Olympiakos, tant ce match pesait quelque part dans les esprits de ses joueurs.


« Ce match-là, depuis le tirage au sort, les joueurs l'avaient quelque part dans un coin de la tête et y pensaient fortement. Je leur ai dit: C'est le moment. C'est une occasion très belle pour recommencer à être une équipe solide. Les joueurs et l'équipe ont montré des signaux qu'il faudra avoir au match retour, mais c'est un match très encourageant pour la suite pour Bordeaux », a prévenu Laurent Blanc à propos d’une deuxième rencontre où les Girondins devront tout de même rester méfiants.