Le fair-play financier en place pour 2014 ?

Le fair-play financier en place pour 2014 ?

Photo Icon Sport

Michel Platini a décidé de taper du poing sur la table en ce qui concerne les finances des grands clubs européens. Et le président de l’UEFA a donné des précisions sur ce périlleux exercice du « fair-play financier », qui vise à sanctionner les clubs ne présentant pas un équilibre comptable et qui profitent des largesses du monde du football et de l’économie pour anticiper d’hypothétiques rentrées d’argent ou de mécènes pour dépenser plus encore.

Leur participation aux Coupes européennes pourrait être remises en cause à partir de la saison 2014-2015, a expliqué le président de l’UEFA. Actuellement, les 733 clubs de première division en Europe cumulent selon l’instance européenne un déficit de 1,2 milliard d’euros, soit une augmentation de 85 % par rapport à 2008, signe que le football va économiquement droit dans le mur avec ses dépenses démesurées en masse salariale et en transfert notamment. Pour Michel Platini, les améliorations dans ce domaine doivent être constatées très rapidement, et les clubs européens en déficit ont ainsi trois saisons pour assainir leurs finances. A partir de 2012, les comptes des clubs seront simplement « surveillés » par l’UEFA. En 2014, le déficit d’un club sera limité, pour une somme ne dépassant probablement pas 5 ME.

 

Ensuite, les dirigeants de l’UEFA pourront sanctionner les clubs ne respectant pas les critères fixés, avec des pénalités pouvant aller de l’interdiction de recruter avec de l’argent qui n’est pas dans les caisses, ou bien sûr la suspension de participation aux compétitions européennes. Une mise en place qui va probablement faire beaucoup parler chez les ténors européens, qui ne devraient pas tarder à annoncer leur volonté de créer leur propre compétition fermée, mais qui ne devrait être plutôt approuvée en France, où les clubs sont surveillés de près par la très stricte DNCG.