Paris « sent la pression » avant le Benfica

Paris « sent la pression » avant le Benfica

Photo Icon Sport

Le PSG n’est pas au mieux à l’heure d’aborder deux matchs capitaux face à Benfica et Marseille. Dans les deux rencontres, le Paris pourrait dire adieu à deux de ses objectifs en cas de défaite. Et la tension semble à son maximum en raison des récents résultats (trois matchs sans victoire) et surtout des brouilles entre joueur après le retournement de situation face à Montpellier dimanche. Les discussions qui ont eu lieu en début de semaine ont servi à mettre les choses au point et pour Antoine Kombouaré, qui apprécie particulièrement les situations « sanguines », ce n’est pas plus mal.

« Je sens que le groupe est animé d’une certaine pression. Et j’apprécie cette pression car cela annonce de grandes et belles choses. C’est en tout cas ce que j’attends de mon groupe jeudi. Après Montpellier, des choses ont été dites. Les coups de gueule, cela fait du bien. Le groupe vit et est capable de se dire les choses. Ce qui est important, c’est de se remettre au travail et gagner. C’est ce qui fait avancer. On revient maintenant au terrain, qui dicte tout. J’attends des réponses jeudi face à une très belle équipe de Benfica. C’est une semaine très excitante. Nous avons une chance de nous qualifier pour les quarts de finale de l’Europa League, puis la possibilité d’aller chercher quelque chose à Marseille. Il faudra confirmer ce que l’on a réalisé lors du match aller. Je suis content de contribuer à amener le PSG à disputer de grands matches. C’est ce qu’on attend de ce club. La meilleure façon de préparer Marseille est de se qualifier pour accumuler de la confiance. Il faudra un grand PSG pour obtenir la qualification », a promis l’entraineur parisien, qui sait aussi que cela dépendra grandement des équipes qu’il compte aligner pour ces deux rencontres, car le turn-over ne semble plus vraiment porter ses fruits à Paris.