Casanova : « Cela peut revenir vite derrière »

Rejoint au score dans les dernières minutes par le FC Bruges lors du dernier match, Alain Casanova regrette encore ces points perdus au Stadium (2-2) en Europa League. A cause de cela, le match face à Donetsk ne sera appréhendé de la même manière. « Si nous n'avions pas concédé cette égalisation dans les arrêts de jeu face à Bruges lors de notre dernier match au Stadium, nous compterions six points et nous serions allés à Donetsk sans pression et l'esprit libéré. Là, avec quatre points c'est pas mal mais si nous ne parvenions pas à ramener des points de ce déplacement et si dans le même temps il y a un vainqueur entre le Partizan et Bruges, cela reviendrait vite derrière nous », a rappelé l’entraineur toulousain.