Comment gérer un penaltygate ? La leçon de Mourinho

Comment gérer un penaltygate ? La leçon de Mourinho

Photo Icon Sport

Que le Paris Saint-Germain se rassure, beaucoup d’autres formations sont confrontées à un « penaltygate » cette saison. Mardi soir, c’était au tour de Manchester United.

Vainqueurs face à Benfica (2-0), les Red Devils ont mis du temps avant de faire la différence. La faute à un penalty raté par Anthony Martial en première période. Remplacé par Marcus Rashford à la 75e minute, le Français n’était plus concerné par le deuxième penalty obtenu, celui que Romelu Lukaku et Ander Herrera voulaient tous les deux tirer. Mais c’est finalement Daley Blind qui a frappé et marqué, après un ordre du manager José Mourinho.

« Je suis payé pour prendre des décisions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, a expliqué le Portugais. En première période, ma décision était mauvaise puisque le joueur que j'ai choisi a raté son penalty. En seconde période, j'ai pris une autre décision. Je ne vois pas de drame. Le tireur désigné était Martial, il en a tiré un et l'a raté. Il n'était plus sur le terrain au moment du deuxième penalty donc j'ai dû prendre une décision. »

Le patron, c’est Mourinho

« Romelu voulait le tirer, il a la personnalité pour prendre cette responsabilité. Pareil pour Herrera. Mais ma décision est basée sur ce que j'ai vu à l'entraînement ces derniers jours et c'était Blind, a poursuivi le coach mancunien. Les joueurs ont respecté ma décision, c'est tout. » Autant dire que Lukaku et Herrera n’ont pas bronché lorsque Mourinho a rappelé sa consigne...