ASSE : Les clubs français sont toujours surpris d’être éliminés

ASSE : Les clubs français sont toujours surpris d’être éliminés

Photo Icon Sport

En dehors du PSG qui est sur une autre planète en France, il n’y a déjà plus de clubs français en Coupe d’Europe alors que le mois de mars n’a même pas débuté.

Sans les performances du club de la capitale, la France serait déjà à la 7e place de l’indice UEFA, et aurait perdu un ou deux accessits à la Ligue des Champions. A l’heure de faire le bilan du zéro pointé tricolore en Europa League, Christophe Galtier a reconnu l’évidence : les représentants français n’ont pas le niveau. Cela s’est encore vu avec Marseille et Saint-Etienne, l’irrégularité d’un match à l’autre et le manque d’efficacité de l’OM, l’incapacité à tenir un score et l’expulsion stupide d’Eysseric à l’ASSE font que les équipes françaises perdent pied à chaque match aller-retour, contre des équipes qui ne sont tout de même pas des ténors européens.

« Évidemment que les équipes françaises doivent s’améliorer. On est toujours surpris de voir des équipes de championnats qu’on pense moins forts aller au bout. Nous, on a du mal. Pour parler de Saint-Etienne, on a joué tous nos matches à fond. J’ai toujours aligné ma meilleure équipe possible. Contre Bâle, ça se joue à pas grand-chose. Il faut peut-être améliorer notre calendrier pour être plus frais à l’approche de ces matches. Ce n’est pas bon pour notre football, pour notre indice UEFA et il ne reste que le grand PSG. J’espère qu’il ira au bout », a souligné dans Le Progrès l’entraineur des Verts, qui sait que, si les clubs français continuent sur cette lancée, le podium de la Ligue 1 ne continuera plus à être synonyme de Ligue des Champions.