Les Pays-Bas, c'est fou mais ça passe

Les Pays-Bas, c'est fou mais ça passe

Photo Icon Sport

Au terme d’un match fou, les Pays-Bas ont fini par s’imposer face à l’Australie, qui n’a pourtant pas démérité (3-2). Avec six points en deux matchs, la sélection de Louis van Gaal a déjà un pied en huitième de finale.

Les Pays-Bas assurent le spectacle dans ce Mondial brésilien ! Après avoir corrigé l’Espagne (5-1), les Néerlandais sont venus à bout d’une équipe australienne accrocheuse qui n’a plus rien à voir avec celle qui était venue au Parc des Princes en octobre dernier. Car c’est bien l’Australie qui prenait les choses en main dans les premières minutes. Cela n’a pas empêché Robben d’accélérer du milieu de terrain, avec une feinte de corps ravageuse, jusqu’à la surface adverse pour ajuster Ryan dès la 20e minute de jeu. 1-0… Oui mais pas pour longtemps puisque l’Australie revenait tout de suite au score, et de quelle manière ! Pour son deuxième but de la compétition, Tim Cahill reprenait de volée et du gauche un long ballon qu’il logeait sous la barre de Cillessen (1-1, 21e). Du rythme et encore un peu plus d’intensité à mesure que les occasions se succédaient d’un côté comme de l’autre, à l’image d’une tête du défenseur néerlandais Vlaar au-dessus sur corner (25e), ou d’une frappe de Bresciano toujours au-dessus pour l’Australie (31e). Pressés dès le milieu de terrain, les Pays-Bas avaient alors du mal à sortir et étaient même plutôt satisfaits de rentrer au vestiaire avec ce score nul.

La seconde période démarrait ensuite sur une mauvaise nouvelle côté orange : deuxième carton jaune de la compétition pour Van Persie, suspendu pour le match contre le Chili. Et comme une mauvaise nouvelle ne vient jamais seule, une main de Janmaat provoquait un pénalty pour l’Australie. Pénalty transformé par Jedinak ! (2-1, 53e). Avantage Australie pendant quelques minutes, juste le temps pour Robin Van Persie d’inscrire son troisième but cet été, d’une frappe sous la barre ! (2-2, 58e). Et alors que l’Australie passait à deux doigts de reprendre l’avantage grâce à Leckie, auteur d’une belle prestation, c’est finalement l’attaquant du PSV Eindhoven Memphis Depay qui, d’une frappe lointaine, profitait d’une erreur de main de Ryan pour donner la victoire aux Pays-Bas (3-2; 68e). Les Néerlandais devraient être au rendez-vous des huitièmes pendant que l’Australie est déjà éliminée avant même d’avoir affronté l’Espagne.

Share