Les Diables Rouges sortent de leur boite devant l’Algérie

Les Diables Rouges sortent de leur boite devant l’Algérie

Photo Icon Sport

Absents des débats pendant plus d’une heure, les Belges ont ensuite inversé la tendance pour s’imposer logiquement 2-1. L’Algérie a trop défendu, et cela a fini par craquer devant des Diables Rouges qui ont réussi leur entrée, sans convaincre toutefois.

Considérée comme l’un des outsiders de la Coupe du monde en raison de son parcours éliminatoire et sa belle génération qui arrive à maturité, la Belgique passait un premier gros test avec l’Algérie, ce mardi à Belo Horizonte. Rapidement, le scénario de la rencontre devenait évident, avec une domination particulièrement stérile des Belges, qui faisaient preuve d’un manque d’imagination assez affligeant à ce niveau, et ne donnaient donc pas beaucoup de sueurs froides à la défense des Fennecs. Les Algériens, regroupés derrière, attendaient patiemment et le miracle se produisait à la 24e minute. Sur un débordement à gauche, le centre arrivait sur Feghouli, retenu dans la surface par Verthonghen, et qui bénéficiait logiquement d’un pénalty que le joueur de Valence transformait lui-même (1-0, 24e). Forcément, ce but renforçait encore plus les Algériens dans leur plan de jeu défensif, tandis que les Diables Rouges peinaient toujours à faire la différence, avec un De Bruyne balbutiant, et un Hazard transparent.

Après la reprise, les Belges mettaient encore du temps avant de réellement s’énerver, et l’entrée d’Origi faisait clairement du bien. L’attaquant lillois semait la défense algérienne pour échouer sur M’Bolhi (67e) et la domination des Rouges devenait très nette. Cela finissait par payer avec un centre déposé par De Bruyne sur la tête de Fellaini, qui lobait subtilement M’Bolhi (1-1, 70e). Dès lors, les joueurs de Wilmots prenaient confiance pour enfin dérouler leur jeu. Sur un contre mené tambour battant par Hazard, Mertens était parfaitement décalé à droite pour une frappe puissante sous la barre (2-1, 80e). L’Algérie ne parvenait pas à inverser la tendance, et les Belges passaient même tout près du troisième but, M’Bohli sauvant son camp sur une nouvelle tête de Fellaini (84e). La Belgique tenait sa première victoire, tandis que l’Algérie a perdu son pari bien délicat de tenir en défense pendant 90 minutes. 

Share