Le rouge, le pénalty, le but validé, le Honduras s’incline

Le rouge, le pénalty, le but validé, le Honduras s’incline

Photo Icon Sport

Sous certains aspects, le match entre la France et le Honduras a été assez étonnant. Les hymnes n’ont pas été joués en raison d’une panne de la sono qui a duré toute la rencontre, tandis que la première utilisation concrète de la « technologie de ligne de but » a été plutôt confuse, en raison d’un signalement « no goal » sur le premier tir de Benzema sur le poteau, avant la bonne annonce sur le prolongement de l’action. En plus de cela, le Honduras, qui a joué dur, a concédé un pénalty et un rouge en première période, tout cela aboutissant directement à cette lourde défaite 3-0. Pas de quoi faire un scandale pour Luis Suarez. 

« Pendant les 90 minutes, ils ont joué mieux que nous. Je n'ai pas d'excuses, ils étaient supérieurs à nous. Il y a certaines choses qu'il va falloir améliorer dans le fonctionnement de notre équipe, c'est difficile de tenir avec un joueur de moins. L'arbitre est là pour faire la justice. Je ne veux pas parler de cette sanction. Je ne le fais jamais, je ne vais pas commencer. Etre en infériorité numérique, ce n'est pas facile. Dans une compétition comme celle ci, on peut perdre, et apprendre beaucoup de choses. Sur le deuxième but, la machine a d'abord dit qu'il n'y avait pas but, puis après l'a accordé. Je ne sais pas quoi penser...», a confié le sélectionneur hondurien, dont l’équipe jouera déjà sa dernière carte au prochain match face à l’Equateur. 

Share