La Colombie se fait voir, pas les Grecs

La Colombie se fait voir, pas les Grecs

Photo Icon Sport

Au terme d’un match rythmé, la Colombie s’est largement imposé face à la Grèce ce samedi (3-0). L’occasion pour les partenaires de James Rodriguez de prendre provisoirement la tête du groupe C. 

Déjà privée de Falcao, la Colombie s’est payé le luxe de laisser Jackson Martinez (FC Porto) et Carlos Bacca (FC Séville) sur le banc. Cela n’a pas empêché les Cafeteros de dominer la quasi intégralité de la rencontre face à la Grèce dans un stade acquis à leur cause. Et les supporters colombiens n’avaient pas intérêt à arriver en retard puisque le latéral gauche Armero ouvrait le score dès la 5e minute sur un centre de Cuadrado, intelligemment laissé par James Rodriguez. Le défenseur prêté par Naples à West Ham ne se faisait pas prier pour pousser le ballon au fond des filets, même si sa frappe était contrée par un défenseur grec (1-0, 5e). Une ouverture du score qui n’affectait pas du tout l’intensité du match. Deux minutes plus tard, la Grèce manquait même l’égalisation sur une frappe, ou plutôt un tacle glissé de Kone. Plus rien jusqu’à la toute fin de cette première période, si ce n’est deux tentatives de James Rodriguez sans véritable danger (18e et 37e), et une nouvelle tentative de Kone, magnifiquement sortie par le gardien niçois Ospina. Avantage mérité pour les Colombiens à la pause, ce qui laissait présager une réaction des Grecs.

Réaction finalement timide et surtout stérile. Et ce qui pendait au nez de la Grèce arrivait… 2-0 pour la Colombie ! Sur un corner tiré par le meneur de jeu monégasque, le Toulousain Aguilar déviait au premier poteau pour Gutierrez au deuxième qui n’avait plus qu’à catapulter le ballon dans les buts de Karnezis (2-0, 58e). La Colombie avait alors fait le plus dur, même si Gekas aurait pu (dû) réduire l’écart cinq minutes tard s’il n’avait pas expédié sa tête sur la barre alors que personne, pas même Ospina, n’était là pour l'en empêcher. Pas de réussite pour Gekas, pas plus que pour Samaras, dont la frappe enroulée du gauche passait juste à côté du poteau, entraînant les derniers espoirs grecs (85e). Cerise sur le gâteau colombien, si c’était nécessaire, un dernier but de James Rodriguez à la 93e minute pour embellir le succès des Cafeteros et récompenser le Monégasque pour sa belle prestation. Tête de série de ce groupe C, la Colombie affiche la couleur avant le match entre le Japon et la Côte d’Ivoire.

Share