La Colombie dompte les Éléphants et approche du bonheur

La Colombie dompte les Éléphants et approche du bonheur

Photo Icon Sport

Au terme d’un match très rythmé, la Colombie a fini par conserver son avantage pour s’imposer face à la Côte d’Ivoire (2-1). L’occasion pour les Cafeteros de toucher les huitièmes de finale du bout des doigts.

Des matches de qualité avec du rythme, de l’intensité et une moyenne de trois buts, c’est ce à quoi les 32 équipes de ce Mondial nous ont habitués. Et le Colombie – Côte d’Ivoire de ce jeudi n’a certainement pas déçu les observateurs. Et ce dès les premières minutes, le ballon allant d’un but à l’autre sans véritable occasion au bout. Il fallait même attendre un énorme raté de Gutierrez sur un caviar de James Rodriguez pour assister à la première occasion franche (28e). Réponse immédiate des Ivoiriens par l’intermédiaire du Toulousain Serge Aurier qui, après un enchaînement passement de jambes crochet, obligeait Ospina à montrer sa détente (32e). Les Eléphants dominaient même le reste de la première période mais toujours de façon stérile malgré un rythme élevé.

Et l’intensité n’a pas du tout baissé en seconde période qui offrait davantage de spectacle, à l’image du retourné acrobatique tenté par Bony sur un centre de l’extérieur du pied de Yaya Touré (57e), sans succès. L’attaquant de Swansea regrettera peut-être ce geste manqué puisque ce sont ensuite les Cafeteros qui prenaient les choses en main. A commencer par Cuadrado et son festival sur le côté droit, que seule la barre a pu arrêter après sa frappe en angle fermé. Un simple avertissement… avant l’ouverture du score de James Rodriguez ! Et de la tête ! Suite à un corner de Cuadrado, le Monégasque a su fausser compagnie à son défenseur, qui ne s’attendait peut-être pas à ça (1-0, 64e). A peine entré en jeu, Drogba ne pouvait que constater les dégâts et le deuxième but colombien inscrit par Quinteros, qui profitait d’une belle passe dans l’espace de Gutierrez après une perte de balle impardonnable de Dié au milieu (2-0, 70e). La messe semblait dite, jusqu’à la percée de Gervinho sur son côté gauche, lequel venait effacer trois Colombiens pour frapper en force et réduire la marque (2-1, 74e). Logiquement, les Ivoiriens ont ensuite poussé, mais ni Drogba ni les autres n’ont réussi à ramener leur sélection à égalité. Avec deux victoires, la Colombie est donc quasiment qualifiée pendant que la Côte d’Ivoire attend patiemment le résultat du match entre le Japon et la Grèce de ce jeudi soir.

Share