L'Italie frappe d'entrée face à l'Angleterre

L'Italie frappe d'entrée face à l'Angleterre

Photo Icon Sport

Dans un match qui a tenu toutes ses promesses, l’Italie a su s’imposer devant l’Angleterre grâce au but vainqueur de Balotelli (2-1). Les Anglais joueront très gros au prochain match face à l’Uruguay, également défait un peu plus tôt par le Costa Rica. 

Match phare de cette première journée en compagnie du Espagne – Pays-Bas, ce Angleterre – Italie a également tenu toutes ses promesses. Dans la torpeur de Manaus, les deux géants européens zappaient le round d’observation pour se créer plusieurs situations intéressantes, et notamment cette frappe lointaine de Sterling à ras de la lucarne (4e) puis une parade de Sirigu sur un tir d’Henderson (5e). Après ce début en fanfare, les deux équipes cherchaient leur second souffle, et cela décollait littéralement une fois la demi-heure passée. Sur une passe en retrait, Pirlo laissait intelligemment filer le ballon pour Marchisio, dont la frappe croisée à ras de terre de 20 bons mètres faisait mouche (0-1, 35e). La réaction anglaise était immédiate, puisque sur un centre parfait de Rooney, Sturridge surgissait au second poteau pour marquer à bout portant (1-1, 37e). L’Italie était à quelques centimètres de reprendre l’avantage avant la pause, Balotelli parvenant à lober Hart du coin de la surface, mais Jagielka sauvait son camp d’une tête en extension devant sa ligne (45e). 

La seconde période démarrait sur le même rythme, avec une première détente de Sirigu devant Sturridge (49e). L’Italie se montrait plus précise, puisque, après un crochet et un centre parfait du gauche signé Candreva, Balotelli plaçait un coup de tête victorieux au second poteau (1-2, 50e). L’Angleterre tentait bien de pousser pour revenir à nouveau au score, mais le physique ne suivait pas forcément pour les joueurs des Three Lions, puisque Sterling, Sturridge et Gerrard montraient de gros signes de fatigue. Suffisant pour que l’Italie s’accroche jusqu’au bout à ces trois points dans un groupe où tout semble encore jouable depuis la victoire surprise du Costa Rica sur l’Uruguay, même si le Angleterre-Uruguay de jeudi prochain vaudra clairement de l’or. 

Share