L'aventure continue pour les Bleus

L'aventure continue pour les Bleus

Photo Icon Sport

La France n’a pas fait son meilleur match face au Nigéria, mais les Bleus se sont imposés 2-0 grâce à une fin de match parfaitement bien gérée. Pogba a été décisif pour des Tricolores qui ont tremblé pendant 80 minutes, mais valident leur billet pour les quarts de finale.  

C’était le rendez-vous de Brasilia à ne pas manquer pour l’équipe de France, qui jouait face au Nigéria le premier match couperet de son Mondial. Face à un adversaire loin d’être considéré comme un ténor du tournoi, les Tricolores allaient toutefois avoir toutes les peines du monde à développer leur jeu, se montrant trop peu agressifs pour perturber des Nigérians sûrs d’eux, et qui n’hésitaient pas à profiter d’une défense française un peu trop timorée. L’alerte était donnée avec le but d’Emenike refusé pour un hors-jeu limite, mais existant (19e). Dans la foulée, la réponse française était fracassante avec une combinaison entre Pogba et Valbuena qui se terminait par une reprise plein fouet du Turinois, sur laquelle Enyeama réalisait la parade miracle donc il a le secret (22e). Un jeu plus délié, des situations dangereuses, des corners, mais toujours pas de but pour les Tricolores, qui avaient du mal à réellement emballer la partie. Et comme le côté gauche Evra-Matuidi prenait l’eau à chaque action nigériane, le danger était palpable, à l’image de cette frappe en force d’Emenike, sur laquelle Lloris repoussait comme il pouvait des deux poings (44e). Entre temps, après une remise du toujours précis Valbuena, Debuchy avait déboulé en force dans la surface pour décocher une frappe puissante, mais éloignée du cadre (40e). 

A la pause, tout restait à faire pour les troupes de Didier Deschamps, qui devaient parvenir à confisquer le ballon pour poser leur jeu, mais n’arrivaient pas les premiers dans les duels, à l’image de cette énorme faute de Matuidi sur Onazi, qui lui valait un carton jaune (54e). La deuxième période semblait repartie sur le même rythme, avec même des périodes très inquiétantes de domination des Champions d’Afrique, mais passée la 70e minute, les Tricolores accéléraient copieusement. Benzema, après un relai avec Griezmann, voyait sa frappe être ralentie par Enyeama, ce qui permettait à Moses de sauver sur sa ligne (71e). Les occasions se multipliaient, et Cabaye tentait sa chance d’une frappe puissante pour trouver la barre d’un Enyeama battu (77e). Le but se rapprochait et il intervenait logiquement avec un corner de Valbuena repoussé trop timidement par le gardien nigérian, ce qui permettait à Pogba de marquer de la tête dans le but déserté (1-0, 80e). Les Super Eagles n’avaient ensuite clairement plus la force d’attaquer, les Bleus géraient parfaitement leur fin de match, avec les meilleures occasions, à l’image de cette frappe de Griezmann repoussée bien évidemment par Enyeama (86e). Le deuxième but intervenait presque inévitablement, sur un corner vite joué, avec un centre de Valbuena pour Griezmann, qui provoquait le but contre son camp de Yobo (2-0, 92e). La qualification était donc en poche et la France avait su éviter le piège d’une rencontre où elle était clairement favorite, mais où le Nigéria a chèrement vendu sa peau avant de craquer. Ce sera désormais rendez-vous en quart de finale pour les Bleus, face à l’Allemagne ou l’Algérie.  

Share