L'Allemagne et le Ghana régalent, Klose dans l'histoire

L'Allemagne et le Ghana régalent, Klose dans l'histoire

Photo Icon Sport

L’Allemagne et le Ghana se sont séparés sur un score de parité (2-2) après une énorme seconde période. En égalisant pour la Mannschaft, Miroslav Klose est devenu co-meilleur buteur de l’histoire du Mondial à égalité avec Ronaldo (15 buts).

Après leur brillante démonstration face au Portugal, l’Allemagne se méfiait terriblement de ce deuxième match face au Ghana, les Black Stars ayant eux raté leur entrée en lice face aux Etats-Unis. Et cette opposition allait constituer l’une des plus belles rencontres de ce début du Mondial, notamment la seconde période. En effet, les 45 premières minutes n’étaient pas réellement emballantes, les deux équipes se montrant prudentes, peut-être trop. Mais, après la pause, tout s’enflammait.

C’est la Mannschaft qui frappait en premier. Sur un centre de Müller Gotze, au centre, reprenait le ballon de la tête, puis du genou et trompait Dauda (1-0, 51e). On pensait que l’Allemagne avait fait le plus dur, mais c’était bien mal connaître le Ghana. Sur un long centre venu de la gauche signé Afful, André Ayew sautait plus haut que la défense allemande et égalisait d’une superbe tête (1-1, 51e). Le Ghana était dans un temps fort, et allait le concrétiser. Sur un ballon perdu par Lahm, Muntari lançait Gyan, lequel prenait le meilleur sur Neuer, donnant l’avantage aux Ghanéens dans une ambiance énorme (1-2, 62e). Et les joueurs africains allaient rater le coche, puisque Jordan Ayew, entré en seconde période, oubliait Gyan, au centre, et butait sur le portier allemand. Low décidait alors de lancer Klose à la place de Götze et ce coaching s’avérait payant.

Sur un corner tiré par Kroos, Mertesacker prolongeait et Klose égalisait en se jetant au second poteau (2-2, 70e). Un but qui avait une réelle importance pour le vétéran allemand, qui marquait là son 15e but en quatre Coupes du monde, rejoignant Ronaldo à la première place des buteurs dans cette épreuve. L’Allemagne sentait que la victoire lui tendait les bras, mais ratait une ou deux grosses occasions en fin de match, tandis que le Ghana jouait à fond les derniers contres, sans réussite, notamment sur un ultime corner allemand où les Ghanéens, en surnombre, se retrouvaient hors-jeu. Le score en restait là, mais le spectacle offert par les deux équipes ne méritait pas de vainqueur tant il a été somptueux.

Share