Cristiano Ronaldo marque, le Portugal gagne, mais les USA passent

Cristiano Ronaldo marque, le Portugal gagne, mais les USA passent

Photo Icon Sport

Au terme d’un match animé, surtout en seconde période, le Portugal a fini par s’imposer face au Ghana grâce au but décisif de Cristiano Ronaldo (2-1). Une victoire finalement anecdotique, malgré celle de l’Allemagne face aux Etats-Unis (1-0), étant donné que les Portugais avaient besoin d’un large succès pour passer.

Pas de miracle pour le Portugal, ni pour le Ghana. Tout avait pourtant bien commencé à Recife puisque, sous une forte pluie, l’Allemagne dominait outrageusement les débats avec des décalages et des centres à répétition de Boateng sur son côté droit. Une véritable attaque-défense qui balayait l’idée d’un arrangement entre les deux équipes qui pouvaient se qualifier avec un match nul. Le match rééquilibré, il fallait tout de même attendre la seconde période et la 55e minute pour assister au but de Thomas Müller (meilleur buteur de la compétition avec Neymar et Messi, 4 buts), lequel mettait les Etats-Unis en danger (1-0).

Car pendant ce temps-là, si John Boye avait permis au Portugal d’espérer grâce à son but contre son camp (1-0, 31e), les Black Stars égalisaient par l’intermédiaire d’un autre ancien Rennais, Gyan Asamoah qui, idéalement servi par un centre de l’extérieur du pied de l’autre Asamoah, ajustait Beto de la tête (1-1, 57e). A ce moment-là, un but supplémentaire suffisait au Ghana pour se qualifier aux dépens des Américains. Mais le rêve ne durait pas très longtemps puisque Cristiano Ronaldo marquait enfin son premier, et dernier but dans la compétition grâce à un mauvais renvoi du gardien ghanéen au point de pénalty. Le Ballon d’Or 2013 n’avait plus qu’à croiser son tir du pied gauche (2-1, 80e). Alors pourquoi ne pas rêver pour les Portugais ? D’autant que ni Bedoya, ni Dempsey ne parvenaient à égaliser pour les Etats-Unis en fin de match à Recife. Mais Cristiano Ronaldo, pas dans un bon jour, manquait finalement ses deux dernières grosses occasions (83e et 92e). Pas d’arrangement entre les amis Löw et Klinsmann, mais l’Allemagne et les Etats-Unis sont qualifiés respectivement premier et deuxième. 

Share