Le Mondial en Afrique du Sud attribué grâce à la corruption ?

Le Mondial en Afrique du Sud attribué grâce à la corruption ?

Photo Icon Sport

Loretta Lynch, Procureure générale des Etats-Unis depuis le mois d’avril, l’équivalent de la ministre de la Justice, a communiqué ce mercredi sur la procédure qui a valu à plusieurs dirigeants de la FIFA d’être interpellés à l’aube en Suisse. Et si elle n’a pas donné énormément de détails sur l’opération, Loretta Lynch a quand même précisé que des faits graves étaient reprochés aux membres de l’instance mondiale du football, notamment l’attribution de la Coupe du Monde 2010 à l’Afrique du Sud. Au coeur également du scandale, des contrats avec des équipementiers, des droits télé pour différents tournois en Amérique du Sud, mais aussi l’élection de Sepp Blatter en 2010. Et même la Copa America prévue aux Etats-Unis en 2016 aurait fait l’objet de corruption à hauteur de 110M de dollars.

La justice américaine ne lâchera pas la FIFA de sitôt

« Je veux être claire, ce n’est que le début de notre travail, pas la fin. Ils ont corrompu les affaires du football mondial pour servir leurs intérêts et pour s'enrichir personnellement (…) Même pour cet événement historique qu’a été le Mondial en Afrique du Sud, des dirigeants de la FIFA et d'autres ont corrompu le processus en utilisant des pots-de-vin pour influencer la décision d'attribution », a lancé Loretta Lynch, décidée à ne pas laisser toutes ces histoires impunies. Sepp Blatter et la FIFA savent à quoi s'en tenir.

Share