Mercato : Un ancien de L1 déchu en Italie veut bouger au mercato

Mercato : Un ancien de L1 déchu en Italie veut bouger au mercato

Photo Icon Sport

Très peu utilisé par Roberto Donadoni cette saison du côté de Bologne, Anthony Mounier envisage clairement d'aller voir ailleurs lors du prochain mercato hivernal, si son temps de jeu ne progresse pas d'ici là.

Les joueurs qui quittent le championnat de France et qui ne réussissent pas sont assez nombreux. Si certains, comme Ousmane Dembélé au Borussia Dortmund, n'ont pas de mal à s'imposer dans leur nouveau club, d'autres vivent des moments plus compliqués pour faire leur place à l’étranger, avant de revenir se relancer en L1, à l'image de Saivet à l'ASSE. Est-ce que ce sera le cas pour Anthony Mounier en janvier prochain ? Sa situation est un peu différente des autres, sachant que sa première saison s'était plutôt bien déroulée avec 30 matchs et 4 buts au compteur en Serie A. Mais c'est l'année de la confirmation qui est la plus dure pour l'ancien joueur de L1, qui a quitté Montpellier en août 2015. Cette saison, alors que Roberto Donadoni a recruté de bons joueurs, comme Simone Verdi, qui occupe avec brio le flanc droit de l'attaque italienne, Mounier est clairement dans le dur avec seulement 45 minutes de temps jeu, soit une mi-temps contre le Chievo le 26 octobre dernier (1-1). Cette situation, l'attaquant français a du mal à l’accepter, et c'est pour cette raison qu'il ouvre d'ores et déjà la porte à un départ hivernal.

« Je connais une saison compliquée. Je n'ai pas de temps de jeu. Ma situation n'est pas facile, surtout que la saison dernière, j'ai joué la plupart des matchs en tant que titulaire. Ce statut de remplaçant, c'est nouveau pour moi. Mais tout peut aller très vite dans le foot, donc je continue à travailler et je respecte les choix du coach. Mais si d’ici janvier, ma situation ne s’améliore pas, on verra ce qu'on peut faire pour trouver du temps de jeu. On fera un point sur ma situation. Mais j'ai envie de jouer, car faire juste les entraînements et pas les matchs, c'est dur... », a avoué, sur le plateau de beIN Sports, Anthony Mounier, qui n'hésite donc pas à mettre la pression sur son club pour faire avancer sa situation alors qu'il est encore sous contrat jusqu’en 2018.

Share