Mercato : Plus besoin d’être Anglais pour dépouiller la L1...

Mercato : Plus besoin d’être Anglais pour dépouiller la L1...

Photo Icon Sport

Avant la reprise de la Ligue 1 ce week-end et un match contre Monaco, Frédéric Antonetti a fait un terrible constat sur le marché des transferts, qui devient de plus en plus compliqué pour le championnat de France.

Chaque été, c’est la même rengaine... Lors du mercato estival, les clubs français de seconde zone ont pris l’habitude de se faire piller par les plus grands clubs de L1, mais aussi et surtout par les clubs étrangers. Depuis plusieurs saisons, la Premier League aime notamment faire son marché en France en proposant des transferts juteux, et ceci s’est encore confirmé cet été. Mais désormais, l’Angleterre n’est plus le seul pays capable d’aligner de grosses sommes d’argent pour attirer les meilleurs joueurs du championnat français. Et ça, Frédéric Antonetti en a fait l'amère expérience cet été à Lille.

« C’est le lot du football français, hormis le PSG, Monaco et l’OL. Marseille, on va voir. On s’habitue à voir partir nos meilleurs joueurs quand ils sont bons. Et les Allemands sont en train d’arriver. Guirassy (à Cologne pour 6 ME) et Pavard (à Stuttgart pour 5 ME) y sont partis pour trouver du temps de jeu que nous ne pouvions pas tout de suite leur donner. Ils étaient exposés en sélection des 20 ans et 21 ans. Décourageant ? Non, c’est une habitude. Je regrette qu’on ne puisse pas travailler dans la continuité », a expliqué, en conférence de presse, l'entraîneur des Dogues, qui estime donc que le championnat allemand est aussi en train de bousculer sérieusement la Ligue 1 sur le plan du mercato. Et ce n'est pas la prise d'Ousmane Dembélé par le Borussia Dortmund qui laissera penser le contraire.

Share