Le Tallec ne craint pas un coup tordu en Grèce

Le Tallec ne craint pas un coup tordu en Grèce

Photo Icon Sport

C’est au sein du club grec d’Atromitos qu’Anthony Le Tallec a décidé de poursuivre sa carrière, l’attaquant de 30 ans ayant signé dimanche son contrat avec la formation située dans la banlieue d’Athènes. Alors forcément, certains s’interrogent sur ce choix compte tenu de la situation économique du pays, craignant que l’ancien joueur de Valenciennes soit payé en billets de Monopoly. Mais sur RMC, Anthony Le Tallec a tenu à mettre les choses au point en précisant qu’il avait eu des garanties sur le paiement de ses salaires pour les deux saisons qu’il doit jouer en Grèce.

« Si j’ai des garanties ? C’est bien sûr la première question que j'ai posée ! Karim Aklil, mon agent, m'a expliqué que des accords financiers avaient été signés pour les trois prochaines années dans le pays. Donc, normalement il n'y a pas de problème, même si on n’est jamais sûr à 100%. Quand on part à l'étranger, on ne sait jamais. Je ne connais pas trop le pays donc je vais découvrir. J'ai eu quelques joueurs au téléphone qui m'ont assuré que le club d'Atromitos payait en temps et en heure. Avec tous les problèmes qu'il y a en ce moment, c'est sûr que j'ai posé la question. Heureusement, j'ai tout mis dans le contrat, mais bon ça devrait aller. Moi, cela ne m'inquiète pas. Je suis venu avant tout pour le choix sportif, même si le plan financier est toujours important. On m'a dit que cela devrait aller. Le club a bien insisté là-dessus, normalement, il n'y aura aucun souci. Je ne me prends pas la tête », a confié le joueur formé au Havre et qui avait quitté le club normand pour Liverpool en 2002. Depuis sa carrière a connu plus de bas que de haut, mais l’attaquant est déterminé à retrouver de l’ambition au sein d’un club qui va tenter de se qualifier pour l’Europa League cet été.

Share