Viré du HAC par la porte, Maillol veut revenir par la fenêtre

Viré du HAC par la porte, Maillol veut revenir par la fenêtre

Photo Icon Sport

Christophe Maillol n’a pas attendu longtemps pour réagir à l’annonce par Jean-Pierre Louvel que son projet de reprise du HAC était abandonné après une énième promesse non tenue de verser les fonds pour racheter le club. Là où certains se seraient faits discrets, Maillol a lui indiqué sur le site de l’Equipe qu’il voulait toujours reprendre le club havrais et qu’il reviendrait à la charge quand l’argent serait arrivé. 

« J’ai eu Jean-Pierre Louvel au téléphone à l’instant pendant 25 minutes. On s’est expliqués. Je ne suis pas arrivé à monétiser; la vérité, elle est là. Mon objectif est de revenir bientôt au Havre, revenir avec le cash en mains et soumettre mon projet une fois la monétisation actée. C’est très clair. Mes partenaires m’ont dit qu’avant fin février, je l’aurai. Ceux qui m’insultent me traitent de menteur, de mytho, je ne leur réponds pas. Est-ce que j’ai tué quelqu’un? Non, personne. Il y a des moments où je fais des erreurs de communication, mais je ne veux qu’une chose: investir de l’argent dans le foot français. Ce n’est pas un crime. Je n’ai trahi ni volé personne. Allez, j’ai peut-être mangé deux éclairs au café dans le bureau de monsieur Louvel… Je n’ai manqué de respect ni au Havre, ni à M. Louvel, ni aux supporters avec lesquels j’entretiens de bons rapports et que je remercie. Je voulais faire venir Adriano, Simao; oui c’était mon projet. La seule chose que je peux dire, c’est « excusez-moi de ne pas avoir monétisé». Est-ce que mon arrivée a eu une incidence sur le sportif ? Non, si c’est le cas, il faut que les joueurs fassent un autre sport. Ce sont des professionnels », a expliqué, sur le site du quotidien sportif, Christophe Maillol, qui mène tout le monde en bateau depuis des mois avec des myriades de promesses et de documents censés prouver que l’argent arrivera demain, la semaine prochaine ou dans un mois…

Share