Matchs arrangés : Nîmes rétrogradé par la LFP

Matchs arrangés : Nîmes rétrogradé par la LFP

Photo Icon Sport

Le verdict a été rendu dans le cadre de l’affaire des matchs arrangés de la saison dernière en Ligue 2. La LFP a décidé de rétrograder Nîmes d’une division en fin de saison. En clair, si les Crocodiles se maintiennent sportivement en Ligue 2, ils évolueront la saison prochaine en National. De leur côté, les clubs également concernés dans cette affaire n’ont pas été sanctionnés, comme Caen par exemple, dont les soupçons d’arrangement avec Nîmes dans un match nul de fin de saison avaient beaucoup fait parler. 

« Suite à la lecture du rapport d’instruction, à l’audition des représentants des clubs concernés et après avoir délibéré, la Commission retient que le Nîmes Olympique a tenté à quatre reprises par le biais de deux de ses dirigeants d’arranger les rencontres suivantes du championnat de France de Ligue 2 lors de la saison 2013-2014 : CA Bastia-Nîmes Olympique, Dijon FCO – Nîmes Olympique, SM Caen – Nîmes Olympique et US Créteil-Lusitanos – Nîmes Olympique », a ainsi fait savoir la LFP, qui a prononcé également des suspensions longue durée à l’encontre de Serge Kasparian (10 ans), Jean-Marc Conrad (7 ans); Franck Toutoundjian (2 ans), Michel Moulin (1 an), Mohamed Regragui (1 an) et Kadder Mokkedel (2 mois)

Share