Lens : Gervais Martel au tribunal pour une affaire très tordue

Lens : Gervais Martel au tribunal pour une affaire très tordue

Photo Icon Sport

Gervais Martel est-il allé trop loin pour conserver les commandes du RC Lens ? C'est à cette question que le Tribunal correctionnel d'Arras va devoir répondre ce mardi. En effet, l'AFP révèle que le président du club nordiste est mis en examen pour « corruption privée et recel d’abus de bien sociaux ». 

Selon l'Agence France Presse, Gervais Martel a obtenu deux prêts pour un total de 4ME de deux sociétés de BTP, qui sont sponsors du RC Lens et à qui le président du club a promis en échange d'avoir des chantiers dans le cadre de la rénovation désormais terminée du Stade Bollaert. Les avocats de Gervais Martel ont confié à nos confrères que ce prêt était destiné à permettre au président du RCL de rester actionnaire majoritaire du club. Pour le reste, ces derniers ont fermement défendu le dirigeant lensois. « C’est légal, ce n’est pas un marché public (...) Les banques ne voulaient pas prêter de l'argent à M. Martel pour ne pas entrer en guerre contre leurs collègues du Crédit agricole, présents au capital du club. Elles refusaient également que les entreprises Ramery et Rabot-Dutilleul se portent caution pour lui. Donc la dernière solution a été qu'elles lui prêtent directement en même temps qu'elles empruntent à la banque. Tous les actes sont signés et déclarés, signalés à Tracfin », a précisé, à l’AFP, Me Robiquet, l’avocat de Gervais Martel. C'est la justice qui décidera de la légalité, ou non, de tout cela.

Share