Conrad et Fortin interdits de présidence

Actuellement en garde à vue pour l’affaire des matchs arrangés en fin de saison dernière dans le championnat de Ligue 2, Jean-Marc Conrad et Jean-François Fortin ont été interdits d’exercer leurs fonctions de président. Les deux hommes, qui dirigent respectivement Nîmes et Caen, n’ont donc plus ce pouvoir en raison de leur implication dans l’enquête en cours, affirme une source judiciaire citée par l’AFP.  

Share