Une démonstration et le PSG repasse devant l’OL

Une démonstration et le PSG repasse devant l’OL

Photo Icon Sport

Auteur d’un match entièrement maîtrisé, le Paris Saint-Germain a largement dominé Lille au Parc des Princes ce samedi après-midi (6-1). Les Parisiens se rassurent après leur élimination en Ligue des champions et reprennent la tête du championnat.

Pour ceux qui se demandaient si le PSG avait digéré sa défaite contre le Barça, les hommes de Laurent Blanc ont apporté une sacrée réponse ce samedi face à Lille. Et ce dès le coup d’envoi de la partie puisque Maxwell, suite à un centre d’Aurier, venait ouvrir le score après 24 secondes de jeu (1-0) ! A noter qu’il s’agit du but le plus rapide de l’histoire de Paris en L1, non sans l’aide d’Enyeama coupable d’une faute de main. Pas de quoi satisfaire les Parisiens, qui remettaient ça dès la 4e minute grâce à un magnifique piqué de Cavani (2-0), qui profitait d’un caviar de Pastore, grand chef d’orchestre cette après-midi ! 

Et pourtant, Lille n’était pas complètement sonné et continuait à presser haut, à l’image de Boufal qui sollicitait Sirigu après un petit festival dans la surface (18e). Mais c’est bien le PSG qui tuait le match sur un contre lancé par une passe lumineuse de Thiago Motta pour Cavani qui, altruiste, offrait le but à Lavezzi sur un plateau (3-0, 28e). Et alors que l’on pensait que les sorties sur blessure de Sirigu et d’Aurier pouvaient couper l’élan des Parisiens, l’Argentin venait assommer le LOSC d’un plat du pied dans le but vide après un gros travail de Matuidi tout en puissance (4-0, 43e).

La messe était dite à la pause, ce qui n’a pas empêché le PSG de continuer à aller de l’avant au retour de vestiaire. Car la réduction du score de Basa de la tête sur corner (4-1, 59e) n’y changeait rien. Réorganisé en 4-3-3 après le 4-4-2 de la première période, Lille continuait de presser et de laisser des espaces dont Cavani aurait pu profiter sur deux contres mal conclus. Ce n’était que partie remise pour l’Uruguayen qui obtenait son doublé sur un penalty idéalement frappé (5-1, 73e), le tout à la suite d’une faute de Corchia sur Lavezzi dans la surface… carton rouge pour l’ancien Sochalien ! Autant dire que la physionomie du match n’a pas changé lors des dernières minutes, d’où le troisième but de Lavezzi d’une frappe croisée à l’entrée de la surface (6-1, 77e) ! Triplé pour Lavezzi, doublé pour Cavani, un PSG rassuré et de nouveau en tête du championnat avec trois points d’avance… Tout va bien pour le club de la capitale, un peu moins pour le LOSC qui restait sur trois victoires consécutives.

Share