Une bourde de Trapp, et Bordeaux accroche le PSG

Une bourde de Trapp, et Bordeaux accroche le PSG

Photo Icon Sport

Dans une rencontre très animée, Bordeaux, à 10 contre 11, a arraché le match nul grâce à un but de Khazri, qui a profité d’une énorme erreur de Trapp (2-2). Le PSG est assuré de rester leader, mais connait un premier contretemps en L1. 

Intouchable depuis le début de la saison, le PSG espérait bien enchainer face à Bordeaux pour rester dans les meilleures dispositions possibles avant le début de la Ligue des Champions. Et dans un match rapidement animé, cela démarrait parfaitement avec un doublé d’un Cavani intenable. Sur un très mauvais renvoi de Carrasso devant son but, l’Uruguay enchainait petit dribble aérien et reprise sous la barre (1-0, 27e). Bordeaux réagissait immédiatement, confirmant sa volonté de ne pas fermer le jeu, et Saivet prolongeait de la tête un coup-franc au premier poteau, que Trapp, surpris, ne parvenait pas à sortir (1-1, 31e). Mais le doute n’avait pas le temps de s’installer puisque, sur un coup-franc aux abords de la surface, Cavani enroulait parfaitement son tir pour tromper un Carrasso qui n’avait pas bougé (2-1, 34e). Le match s’enflammait littéralement, mais Di Maria, très inspiré dans le jeu, l’était beaucoup moins dans son face à face devant Carrasso (41e). 

En seconde période, avec cet avantage au score et un match en Ligue des Champions à venir, on pensait voir un PSG en mode gestion. C’est ce qu’il se passait jusqu’à un dernier quart d’heure complètement fou. Déjà averti, Saivet enchainait les fautes et finissait par se faire sortir pour une arrivée musclée sur Verratti (77e). Et pourtant, malgré ces circonstances favorables, Paris se faisait rejoindre au score. Sur une banale passe en retrait, Trapp prenait trop son temps et se faisait piquer le ballon par Khazri, qui avait eu le mérite de ne rien lâcher, et marquait ensuite dans le but vide (2-2, 79e). Forcément, dans les 10 dernières minutes, le PSG poussait mais manquait de précision pour récupérer les trois points. Une contre-performance étonnante, tant par le scenario que la fébrilité de son gardien Kevin Trapp, peu inspiré sur le premier but, et totalement fautif sur le second. 

Share