Un Fékir royal et l’OL enchaine

Un Fékir royal et l’OL enchaine

Photo Icon Sport

Sixième victoire consécutive à domicile pour Lyon, qui a dominé Guingamp non sans souffrir en seconde période (3-1). Quoi qu’il arrive à PSG-OM, l’OL sera sur le podium, à l’affût des leaders. 

Prendre les trois points pour regarder PSG-OM en totale sérénité dans la soirée. Telle était la mission de l’Olympique Lyonnais face à une équipe guingampaise que l’on annonçait fatiguée, mais tout de même revenue dans une spirale positive. Néanmoins, les jambes étaient visiblement lourdes du côté breton en début de match, et Lyon en profitait pour réaliser un début de match tonitruant. Cela payait immédiatement avec un corner tiré en deux temps, dévié de la tête par Bisevac, et repris par Lacazette au second poteau (1-0, 8e). Un but qui mettait Guingamp à genoux, et Gonalons, d’une tête au-dessus (11e), puis Fékir, d’un tir repoussé par Lössl (13e), tentaient de faire la différence. Le break intervenait rapidement sur une action d’école, terminée par un centre en retrait de Jallet pour la reprise d’un Fékir qui se jetait pour tirer à ras de terre (2-0, 20e). Passée l’heure de jeu, la domination lyonnaise se faisait moins nette, et le but de Marveaux redonnait espoir à l’En Avant. Sur un coup-franc aux 18 mètres, l’ancien rennais touchait la barre, et le ballon rebondissait sur le dos de Lopes pour rentrer (2-1, 45e). 

On pensait l’OL capable de réaccélérer après la pause, mais il n’en était rien. Guingamp jouait sa chance à fond, même si Fékir, puis surtout Malbranque d’une frappe sur le poteau (55e), tentaient de mettre les leurs à l’abri. Ancien Lyonnais, Pied passait à rien de crucifier les Gones, puisque sur un centre puissant devant le but, Lopes repoussait le ballon juste devant lui, et juste derrière l’ailier du club breton (62e). La dernière demi-heure était animée, surtout que Lyon n’était pas totalement serein, même si Lopes était vigilant. Et finalement, sur un contre, Fékir parachevait son match plein avec un rush plein axe et un intérieur du pied devant Lossl pour conclure le travail (3-1, 87e). L’OL pouvait enfin souffler, et surtout repasser devant Bordeaux au classement avant le choc de la soirée entre les deux premiers du classement. 

Share